crocheter le plastique

Depuis ma première visite avec les autres artistes participants au parcours de Vollezele, cette été (http://www.pep-in-gen), j’ai eu l’idée de crocheter une petite chapelle à la mémoire des mineurs de la region. Il est donc temps de commencer à couper des sacs en plastique, pour ensuite crocheter avec. Comme toujours, je travaille sans modèle, mais avec une forme en tête. Voilà le plastique de retour dans mon atelier, pour quelques tests et bricolages. Pour trouver le matériel qui me manque, je fais le tour chez les menuisiers et electriciens des ateliers voisins.

IMG_6055L  IMG_6186L

IMG_6188L

C’est amusant de bricoler comme ça, mais le vrai travail doit être fait ‘in situ’ naturellement. Le weekend prochain Jan et moi iront sur place avec le matos nécessaire pour travailler dans l’arbre et réaliser les choses sur mesure.

Sur place je verrai aussi si mon choix de matériaux et le mélange du plastique et du bois tient la route et surtout: si l’image crée s’intègre bien et ‘parle’.

Pendant ma pause-café je reprends le livre qui je suis en trein de lire en main. L’auteur donne la parole à 40 mineurs du Pajottenland et la Flandre de l’est qui racontent en détail de leur vie et travail. C’est impressionant. (H. VanDoormael. ‘Wij zijn de fossemannen, anders niet’. Galmaarden, vzw De Mijnwerker, 1991)

 

Advertenties

Geef een reactie

Vul je gegevens in of klik op een icoon om in te loggen.

WordPress.com logo

Je reageert onder je WordPress.com account. Log uit / Bijwerken )

Twitter-afbeelding

Je reageert onder je Twitter account. Log uit / Bijwerken )

Facebook foto

Je reageert onder je Facebook account. Log uit / Bijwerken )

Google+ photo

Je reageert onder je Google+ account. Log uit / Bijwerken )

Verbinden met %s